Notifications

New releases
Gigs in your city

Location

,

If you want to change your current location:

2017
Blue Maqams
2014
Souvenance
2009
The Astounding Eyes of Rita
2002
Le pas du chat noir
1998
Thimar
1995
Khomsa
1994
Madar
1992
Conte de l'incroyable amour
1991
Barzakh
APR
08
Jack DeJohnette, Django Bates, Anouar Brahem, and Dave Holland at Philharmonie De Paris (April 8, 2018)
Venue: Philharmonie De Paris (Paris, France) Find tickets
APR
11
Anouar Brahem at Tonhalle Maag (April 11, 2018)
Venue: Tonhalle Maag (Zürich, Switzerland) Find tickets
APR
14
Anouar Brahem at Philharmonie im Gasteig (April 14, 2018)
Venue: Philharmonie im Gasteig (Munich, Germany) Find tickets
Anouar Brahem أنور براهم Oct 13, 2017
Heureux d'annoncer la sortie de mon nouvel album "Blue Maqams" avec Dave Holland, Jack DeJohnette and Django Bates. +++ Plus d'info: anouarbrahem.com +++ CD: https://ECM.lnk.to/AnouarBrahem +++ Vinyle: https://ECM.lnk.to/AnouarBrahemVinyl Happy to announce the release of my new album 'Blue Maqams' w/ Dave Holland, Jack DeJohnette and Django Bates. +++ Learn more: anouarbrahem.com +++ CD: https://ECM.lnk.to/AnouarBrahem +++ Vinyle: https://ECM.lnk.to/AnouarBrahemVinyl
Anouar Brahem أنور براهم Oct 11, 2017
Aujourd'hui sur la matinale de France inter, André Manoukian présentait Blue Maqams, le nouvel album d' Anouar Brahem أنور براهمأنور براهم "Laissons le maitre Tunisien Anouar Brahem nous remettre sur le droit chemin avec son Oud magique" https://www.franceinter.fr/emissions/manouk-co/manouk-co-11-octobre-2017 Album disponible en précommande: CD: https://ECM.lnk.to/AnouarBrahem Vinyle: https://ECM.lnk.to/AnouarBrahemVinyl
Anouar Brahem أنور براهم Oct 11, 2017
Photo: Marco Borggreve
Anouar Brahem أنور براهم Sep 29, 2017
Un petit avant goût de "Blue Maqams" enregistré par le maître tunisien du oud Anouar Brahem أنور براهم associé à trois brillants improvisateurs: Dave Holland , Jack DeJohnette et Django Bates – Parution le 13 Octobre! Pré-commandez l'album ici: +++ CD / 180g Vinyl: http://bit.ly/2fBmZTM +++ iTunes: http://bit.ly/2wmMmMf A little foretaste of 'Blue Maqams' recorded by recorded by Tunisian oud master Anouar Brahem along with three brilliant improvisers: Dave Holland , Jack DeJohnette and Django Bates – to be released on October 13th! Preorder the album here: +++ CD / 180g Vinyl: http://bit.ly/2fBmZTM +++ iTunes: http://bit.ly/2wmMmMf
Anouar Brahem أنور براهم Sep 26, 2017
Welcome to my new web site: Photos: Marco Borggreve Designed by: www.inconito.fr
Anouar Brahem أنور براهم Sep 19, 2017
Anouar Brahem quartet "Souvenance" Anouar Brahem oud François Couturier piano Klaus Gesing bass clarinet Björn Meyer bass 07/10/2017 20.30 Gent Festival of Flanders MIRY CONCERTZAAL Welkom in de beklijvende wereld van Anouar Brahem. Met zijn oud - een Arabische luit - toert deze Tunesische jazzmusicus al jarenlang de wereld rond. Hij haalde de oud uit de schaduw van begeleidingsorkesten en stelde ze in het midden van de belangstelling met eigen composities en met optredens op de allergrootste podia. Brahem schreef heel wat film- en theatermuziek maar werkte ook samen met klinkende namen zoals Maurice Béjart. Sinds 1990 heeft hij een tiental platen op de markt gebracht die heel wat prijzen opleverden, waaronder een Edison Award in 2006 en de Echo Jazz Award in 2010. Gent Festival wist Brahem te strikken met zijn laatste album, Souvenance. Zoals steeds slaat hij de brug tussen Oost en West, in een eclectische mix van muziekstijlen. Met gitaar, oud, basklarinet en piano laat Brahem Arabische klanken en Westerse instrumenten moeiteloos met elkaar verweven. Souvenance is een muzikaal testament van de gebeurtenissen rond de Arabische Lente, een collectieve herinnering in elf melancholische partituren. Het wordt een intiem, lyrisch concert om helemaal in weg te zakken… Een coproductie met HoGent-School of Arts - MIRY Concertzaal.
Anouar Brahem أنور براهم Sep 19, 2017
Anouar Brahem "The Astounding Eyes of Rita" Anouar Brahem Oud Klaus Gesing Bassklarinette Björn Meyer Bass Khaled Yassine Darbouka, Bendir Multiphonics Festival 2017 05.10.2017 | 20:00 Uhr | Trinitatiskirche, Köln Der 1957 geborene Tunesier Anouar Brahem gehört zu den weltweit meist bachteteten Virtuosen auf der arabischen Kurzhalslaute Oud. Er ist ein regelmäßiger Gast auf den prestigeträchtigsten Bühnen in der ganzen Welt. Seit fast einem Jahrzehnt arbeitet Anouar Brahem intensiv mit Klaus Gesing, dem diesjährigen Artist in Residence des Multiphonics Festivals zusammen. Dies ermöglicht ein außergewöhnliches Konzert im Rahmen des Multiphonics Festivals 2017. Wir präsentieren das 2009 veröffentlichte Projekt "The Astounding Eyes of Rita". Diese Besetzung erlaubt eine Kombination der Oud mit der Bassklarinette, die Brahem so liebt und die an sein früheres „Thimar“ Trio erinnert. Gemeinsam mit den europäischen Musikern Klaus Gesing (bcl) und Björn Meyer (b), sowie dem libanesischen Perkussionisten Khaled Yassine knüpft Brahem klanglich an seine Tradition an, wie z.B. auf seinen legendären Platten „Barzhak“ oder „Conte de l’incroyable amour“. Das Album "The Astounding Eyes of Rita" ist dem Gedenken an den palästinensischen Dichter Mahmoud Darwish gewidmet.
Anouar Brahem أنور براهم Sep 18, 2017
Le nouvel album de Anouar Brahem أنور براهم "Blue Maqams" avec Dave Holland, Jack DeJohnette et Django Bates bientôt dans les bacs. Sortie le 13 octobre 2017! Pré commandez: Amazon: http://bit.ly/2x6xFjg iTunes: http://bit.ly/2f9yK3J
Anouar Brahem أنور براهم Aug 27, 2017
Merci Hammamet !! C'était un grand bonheur pour nous de jouer hier pour vous. Hâte de vous retrouver!
Anouar Brahem أنور براهم Aug 23, 2017
Je suis très heureux de rejouer avec mon ami, l'immense contrebassiste Dave Holland et des magnifiques Django Bates et Nasheet Waits pour la première de "Blue Maqams" au Festival International de Hammamet . Impatient de retrouver mon cher public en Tunisie. A samedi prochain! Anouar I am particularly glad to play again with my friend, the immense double bass player Dave Holland accompanied by the greats Django Bates and Nasheet Waits for the premiere of "Blue Maqams" at Festival International de Hammamet. Very excited to meet my dear public in Tunisia. See you next Saturday! Anouar Photo: Bart Babinski
Anouar Brahem أنور براهم Aug 08, 2017
Anouar Brahem sera enfin de retour en Tunisie. Il présentera, en avant première, son nouveau projet "Blue Maqams" au Festival International de Hammamet, le 26 août 2017 et sera entouré de trois invités exceptionnels: Dave Holland à la contrebasse, Django Bates au Piano et Nasheet Waits à la batterie. Billetterie en ligne : http://bit.ly/2vJtwSm Pour plus d'informations: http://bit.ly/2vALhnc Anouar Brahem is back at last in Tunisia with his new project "Blue Maqams " premiered on August 26th , 2017 at the Festival International de Hammamet , performing with three exceptional guests: Dave Holland (double bass), Django Bates (piano), Nasheet Waits (drums). Online tickets: http://bit.ly/2vJtwSm For more info: http://bit.ly/2vALhnc
Anouar Brahem أنور براهم Jul 11, 2017
Anouar Brahem "Blue Maqams" at Hammamet.
Anouar Brahem أنور براهم Jul 07, 2017
Anouar Brahem Qtet at Dolomites
Anouar Brahem أنور براهم Apr 27, 2017
Anouar Brahem Qtet at Montpellier
Anouar Brahem أنور براهم Apr 27, 2017
Anouar Brahem Quartet "The Astounding Eyes of Rita" Festival Arabesques - Montpellier Concert - Domaine d’O - Amphi d’O Samedi 20 mai - 20h30 Anouar Brahem oud Klaus Gesing clarinette basse Björn Meyer bass électrique Khaled Yassine percussi Le répertoire de The Astounding Eyes of Rita s’inspire de la tradition arabe et s’appuie fortement sur la mélodie. On remarquera l’utilisation de certaines couleurs sonores entendues sur le projet Thimar, des dialogues instrumentaux qui se croisent et se décroisent, et une rythmique vibrante. Le groupe a été formé avec la participation du producteur Manfred Eicher. Le clarinettiste Klaus Gesing, un improvisateur au phrasé étonnement fluide, a une affinité naturelle pour l’univers sonore de Brahem. Le timbre de la basse électrique de Björn Meyer se mêle sans efforts à celui de l’oud et lui procure une fondation subtile et souple. Enfin, le jeune libanais Khaled Yassine apporte au darbouka une pulsation vitale à cette musique de chambre transculturelle dans laquelle rigueur et liberté, passé et présent se répondent mutuellement. Depuis une vingtaine d’années et avec neuf albums aussi novateurs qu’intemporels, le tunisien Anouar Brahem s’impose comme un très grand artiste contemporain. Faisant résonner la poésie envoûtante de son oud dans les contextes les plus variés, du jazz dans tous ses états aux différentes traditions musicales orientales et méditerranéennes, sa musique tendre et rigoureuse ne cesse de redéfinir un univers poétique et culturel savamment composite, oscillant sans cesse entre pudeur et sensualité, nostalgie et recueillement.
Anouar Brahem أنور براهم Feb 04, 2017
Depuis longtemps le retour d’Anouar Brahem était attendu. Après cinq années d’absence discographique, 2015 a vu naître Souvenance, magistral double-album de l’oudiste, où la magie méditative de l’Orient se marie au jazz dépouillé de l’Occident, où les sensibilités européennes et arabes sont si profondément fondues que les frontières qui les séparaient se sont dissoutes. Une musique unique, secrète et envoûtante. Un voyage à la croisée des mondes, bercé par des vagues de volupté, éclaboussé par l’écume subtile de ses mélodies épurées. Avec son quartet international, la clarinette ouatée de l’Allemand Klaus Gesing, la basse acide du Suédois Björn Meyer et la complicité enveloppante du pianiste François Couturier, Anouar Brahem poursuit son exploration tout en arabesques des possibilités du oud, ce luth arabe si présent dans nombre de productions modernes. Mais personne n’est encore arrivé aussi loin dans cette quête, tout à la fois pudique et sensuelle, personnelle et si universelle. Depuis le début des années 80 et ses nombreuses collaborations pour les Ballets Béjart, Anouar Brahem a promené sa grâce sur les scènes du monde, maturé neufs albums sublimes jusqu’à devenir une figure incontournable de la musique arabe contemporaine. Et même au-delà. Depuis 2012, au lendemain des bouleversements de la révolution tunisienne, son cortège d’espoirs et de peurs, Anouar Brahem est plus que jamais perçu comme un phare dans la nuit de Tunis. L’admirer sur scène reste un plaisir intact, intime. Anouar Brahem oud François Couturier piano Klaus Gesing clarinette basse Björn Meyer guitare basse tournée ACCES Concert En collaboration avec La Sirène, Espace Musiques Actuelles Agglomération de La Rochelle. Tarif préférentiel pour les adhérents de La Sirène.
Anouar Brahem أنور براهم Jan 21, 2017
Le quartet de Anouar Brahem "The Astounding Eyes of Rita" s'est réuni hier pour un concert à la Philharmonie Luxembourg. Moments avant le concert. Klaus Gesing clarinette basse , Björn Meyer basse, Khaled Yassine percussions, Thorsten Stokke ingénieur du son Anouar Brahem's quartet "The Astounding Eyes of Rita" meet yesterday to perform at Philharmonie Luxembourg. Moments before the show. Klaus Gesing bass clarinet, Björn Meyer bass, Khaled Yassine: percussions, Thorsten Stokke sound engineer
Anouar Brahem أنور براهم Jan 02, 2017
Cher amis, Au sortir d'une année 2016 troublée, J'aimerais personnellement vous souhaiter une nouvelle année pleine de sérénité et remplie d'enthousiasme. Puisse 2017 vous apporter joie et bien être à vous et à tous ceux qui vous entourent. Avec mon amitié et ma gratitude pour votre soutien permanent. Une pensée particulière pour toutes les victimes innocentes de la barbarie aveugle, où qu'elles soient dans le monde et à leurs familles. Anouar Dear friends, After a year 2016 filled with turmoil, I would personally like to wisch you a new year full of serenity and enthusiasm. May 2017 bring joy and well being to you and everyone close to you. In friendship and gratitude for your continued support, A special thought for the all innocent victimes of the blind barbarity wherever they are in the world and their families. Anouar
Anouar Brahem أنور براهم Dec 29, 2016
Tournai Jazz Festival - Belgique Anouar Brahem Qtet"Souvenance" & Orchestre Royal de Chambre de Wallonie Anouar Brahem : oud Orchestre Royal de Chambre de Wallonie: dirigé par Frank Braley François Couturier : piano Klaus Gering : clarinette basse Björn Meyer: basse Le 10/02/2016 à 20h30 Halle aux Draps, Grand' Place de Tournai, Belgique SOUVENANCE La musique de « Souvenance », pleine de grâce et de mystère, tour à tour hypnotique, austère et d’une grande force dramatique, a été enregistrée en 2014 – six ans après le dernier album sur ECM du grand maître de l’oud Anouar Brahem, « The Astounding Eyes of Rita ». “Ça m’a pris beaucoup de temps d’écrire ce répertoire” reconnaît Anouar Brahem, précisant avoir senti son monde intérieur et émotionnel entièrement monopolisé par les bouleversements politiques survenant au tournant de l’année 2011 d’abord en Tunisie puis dans ses pays voisins. Des vagues extraordinaires de changement, avec leur cortège d’espoirs et de peurs incommensurables. “Je ne prétends pas qu’il y ait un lien direct entre les compositions et les événements qui se sont déroulés en Tunisie,“ explique Anouar Brahem, “mais j’ai été profondément marqué par ce q ui s’est passé…”. Les nouvelles directions prises par Anouar Brahem pour sa musique permettent de réintroduire François Couturier au sein du groupe, fréquemment engagé dans un dialogue subtil avec un orchestre à cordes. Les cordes, d’une grâce extrême et tout en transparences miroitantes, apportent à ce répertoire des effets de textures et de couleurs chatoyantes sur quoi les quatre solistes – et avant tout le jeu d’oud unique d’Anouar Brahem – se détachent, comme en relief. ANOUAR BRAHEM Depuis une vingtaine d’années et avec neuf albums aussi novateurs qu’intemporels, Anouar Brahem s’impose comme l’un des musiciens les plus atypiques et talentueux du prestigieux label ECM. Il faut dire qu’en authentique « maître enchanteur » de l’oud, ce luth traditionnel oriental millénaire qui trimballe dans sa calebasse tout l’héritage musical du monde arabe et islamique, Anouar Brahem est un phénomène, un véritable concentré de paradoxes féconds; un classique suprêmement subversif ; un solitaire résolument ouvert sur le monde ; un « passeur de cultures » d’autant plus enclin à s’aventurer aux limites les plus extrêmes de lui-même, qu’il entend bien ne jamais céder d’un pouce sur des exigences esthétiques forgées au fil du temps sur un profond respect de la tradition. Et c’est sans doute parce qu’il a su reconnaître d’emblée cette complexité qui le fonde comme une force, parce qu’il a toujours cherché à faire de ce fourmillement d’influences et de passions disparates la matière même de son travail et de sa création, qu’Anouar Brahem s’affirme aujourd’hui comme l’un des rares compositeurs et improvisateurs capables d’inventer une musique à la fois totalement ancrée dans une culture ancestrale hautement sophistiquée et éminemment contemporaine dans son ambition universaliste. Qu’il fasse ainsi résonner la poésie envoûtante de son oud dans les contextes les plus variés, du jazz dans tous ses états (des musiciens aussi prestigieux que John Surman, Dave Holland ou Jan Garbarek ont succombé aux charmes de ses mélopées) aux différentes traditions musicales orientales et méditerranéennes (de sa Tunisie natale aux horizons lointains de l’Inde ou de l’Iran), sa musique tendre et rigoureuse ne cesse de redéfinir un univers poétique et culturel savamment composite, oscillant sans cesse entre pudeur et sensualité, nostalgie et recueillement. ORCHESTRE ROYAL DE CHAMBRE DE WALLONIE En 1958, Lola Bobesco crée « Les Solistes de Bruxelles », renommé « Ensemble d’archets Eugène Ysaÿe » et actuellement « Orchestre Royal de Chambre de Wallonie » (ORCW). Sur les plus grandes scènes internationales, l’orchestre a régulièrement collaboré avec les plus grands artistes dont José Van Dam, Mstislav Rostropovitch, Aldo Ciccolini, Mischa Maïski, Maurice André, Arthur Grumiaux, Jean- Pierre Rampal, Paul Tortelier, Philippe Hirshhorn, Georges Octors, Janos Starker, Augustin Dumay, Jean-Bernard Pommier, Michel Beroff, Guido Kremer, Augustin Dumay, Louis Lortie, Simone Kermes, Jian Wang, Ivry Gitlis, Tatjana Vassiljeva, Antoine Tamestit, Gautier Capuçon, Henri Demarquette, Richard Galliano, Maria João Pires, Anouar Brahem, Steve Houben, Philippe Catherine, Vladimir Cosma… De 2003 à 2013, il a bénéficié du dynamisme et de la renommée de son Directeur Musical et Chef principal, Augustin Dumay. Sous sa direction, l’orchestre a été invité régulièrement dans des festivals et centres importants : Festivals de Radio France-Montpellier, Menton, La Roque d’Anthéron, Pékin, Abu Dhabi, Bucarest, Théâtre des Champs Elysées, Fondation Gianadda (Martigny, Suisse), Auditorium de Lyon, « Flâneries Musicales » de Reims, « Grands Interprètes » de Toulouse, Fêtes Musicales de Touraine à la Grange de Meslay (France)… Depuis 2014, Frank Braley lui a succédé au poste de Directeur Musical. Sous sa direction, l’ORCW a été invité au Château de Versailles et au Théâtre du Châtelet à Paris où il a participé à la création de « Contrastes » de Richard Galliano, avec Richard Galliano et Henri Demarquette. L’ORCW s’est produit avec Gautier Capuçon à Epernay (France). Il a accompagné l’oudiste et compositeur tunisien Anouar Brahem au Bozar (Bruxelles). Sous la direction de son violon conducteur, Jean-François Chamberlan, l’ORCW se produit régulièrement en Belgique et particulièrement au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’ORCW a donné plusieurs représentations en France et en Belgique de l’adaptation, par David Walter, de l’opéra « Carmen » de Bizet (produit par « Les Concerts de Poche », France). L’ensemble a joué l’œuvre de Josse De Pauw & Jan Kuijken « Les pendus » (théâtre musical contemporain produit par LOD Production, Gand) lors de 33 représentations, dans 6 pays. Il s’est produit avec le groupe rock belge « Machiavel », avec lequel il effectue une tournée en 2016 pour fêter ses 40 ans d’existence . Il a interprété les standards du jazz américain, arrangés par Michel Herr, avec Nathalie Loriers trio, Steve Houben et Julie Mossay ; à Flagey, il a célébré les 40 ans de carrière de Philip Catherine. Une série de concerts a été programmée avec le jazzmen en 2015. Il a été réinvité dans les festivals internationaux de « Colmar fête le printemps » (France) et des « Musiques Symphoniques d’Alger » (Algérie), et a participé pour la première fois au Festival d’Eygalières (France). En Belgique, l’ORCW est un complice régulier du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique, de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, de Bozar, de Flagey, du Festival de Wallonie (Hainaut, Stavelot, Brabant Wallon,…) et du Festival des Flandres, de plusieursfestivals de musique (Silly, Abbaye d’Aulne, Lasne, Mont-Sur-Marchienne, Chaudfontaine, Eté mosan, Durbuyssimo, Musicales de Beloeil…), de villes (Charleroi, Namur, Liège, Binche, Louvain- La-Neuve, Turnhout, Hasselt, Knokke, Ypres, Anvers…), de centres culturels,…
Anouar Brahem أنور براهم Dec 26, 2016
Anouar Brahem Quartet «The Astounding Eyes of Rita» 20.01.2017 20:00, Grand Auditorium Anouar Brahem oud Klaus Gesing bass clarinet Björn Meyer electric bass Khaled Yassine percussion Maître incontesté du oud, le Tunisien Anouar Brahem ne cesse de traverser des territoires aussi variés que le jazz, la musique indienne ou encore les traditions musicales de son pays natal. Avec «The Astounding Eyes Of Rita», il propose un riche dialogue entre quatre musiciens à la curiosité insatiable; quatre personnalités artistiques qui parviennent à mêler de manière unique le son du oud, la fluidité de la clarinette, le timbre de la basse électrique et l’énergie des percussions. Entre passé et présent, cette musique de chambre ouverte sur le monde déploie d’élégantes couleurs sonores. Le titre envoûtant et mystérieux de ce concert fait référence à l’œuvre du poète palestinien Mahmoud Darwich, à qui le disque du quatuor de 2008 est dédié. À l’image des écrits de cette figure de proue de la sphère culturelle arabe, une musique intemporelle et libre comme l’air.
Anouar Brahem أنور براهم Oct 08, 2016
13 novembre 2016@18 h 00 min Reithalle im Kulturforum Moltkestraße 31 77654 Offenburg Allemagne Anouar Brahem Qtet - "Souvenance" Anouar Brahem, oud / François Couturier, piano / Klaus Gesing, clarinette basse / Bjorn Meyer, basse En une vingtaine d’années et neuf albums aussi novateurs qu’intemporels, le tunisien Anouar Brahem s’est imposé en authentique « maître enchanteur » de l’oud. Ce luth traditionnel oriental millénaire transporte dans sa calebasse tout l’héritage musical du monde arabe. À la tête d’un tout nouveau quartet, Anouar Brahem revisite dans son dernier album au joli titre Souvenance, toutes les facettes de son univers musical à la fois mélancolique et introspectif. Il intègre à sa sensibilité et à son langage instrumental, l’impressionnisme du piano évanescent et coloriste de François Couturier, la sensualité pulsative de la basse électrique de Björn Meyer et le romantisme nordique, brumeux et onirique de la clarinette basse de Klaus Gesing. Un rendez?vous musical à la fois hypnotique et d’une grande force dramatique, trait d’union entre l’Orient et l’Occident. In zwanzig Jahren und neun ebenso innovativen wie zeitlosen Alben hat sich der Tunesier Anouar Brahem als Magier des Oud etabliert. Die traditionelle orientalische Laute transportiert das gesamte Erbe der arabischen Musik. An der Spitze eines neuen Quartetts entfaltet Anouar Brahem auf seinem jüngsten Album mit dem hübschen Titel Souvenances – Reminiszenzen – einmal mehr alle Facetten seiner melancholischen, introspektiven musikalischen Welt. Die Sensibilität des Oud verbindet sich dem federleichten, impressionistischen, farbenreichen Stil des Pianisten François Couturier, der pulsierenden Sinnlichkeit des E-Bassisten Björn Meyer und dem nordisch-neblig-traumhaften Sound des Bassklarinettisten Klaus Gesing. Ein musikalischer west-östlicher Diwan, von hypnotischer Kraft und zugleich hoch dramatisch.
Anouar Brahem أنور براهم Sep 24, 2016
La Criée Théâtre National de Marseille 20:30h Concert programmé par Des livres comme des idées, dans le cadre des Rencontres d’Averroès – En partenariat avec Marseille Concert. Anouar Brahem : oud François Couturier : piano Klaus Gesing : clarinette basse Björn Meyer : basse Anouar Brahem nous livre avec ce nouvel album « Souvenance » (ECM, janvier 2015) une musique surprenante et personnelle, tissant des liens inédits entre des univers musicaux très différents. On retrouve dans cette musique les atmosphères apaisées d’un grand raffinement de timbre de ses œuvres précédentes et des climats d’une impressionnante charge dramatique. Ce projet est présenté sur scène en version quartet. Concert produit par Accès Concerts dans le cadre des Rencontres d’Averroès LA CRIÉE THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE 30 Quai de Rive Neuve 13007 Marseille 04 96 17 80 00 theatre-lacriee.com Numéro de réservation (billetterie de la criée): +33 (0)4 91 54 70 54
Anouar Brahem أنور براهم Sep 21, 2016
Anouar Brahem Quartett Freitag, 21.10.2016 / 20:00 Prinzregententheater »Wenn der Tunesier Anouar Brahem seine Oud spielt, versöhnen sich die musikalischen Kulturen des Ostens und des Westens.« FAZ Keiner spielt die arabische Kurzhalslaute Oud so virtuos und sanftmütig wie der Tunesier Anouar Brahem. Mit „The Astounding Eyes Of Rita“ begeisterte Anouar Brahem in den vergangenen Jahren Konzertbesucher weltweit. Nun stellt der tunesische Oud-Meister sein Album "Souvenance" in Quartettbesetzung vor. Melodisch farbige und rhythmisch fein ausgehörte Brückenschläge zwischen Orient und Okzident, für die Anouar Brahem bekannt ist. Zudem hat das Piano eine zentrale Stimme mit der Rückkehr des Pianisten François Couturier.
Anouar Brahem أنور براهم Sep 14, 2016
Maison de la Culture de Bourges Anouar Brahem: oud, François Couturier: piano, Klaus Gesing: bass clarinet, Bjorn Meyer: bass Maître enchanteur de l'oud, le tunisien Anouar Brahem, dans une nouvelle formation en quartet, présente Souvenance, un album rempli de grâce et de mystère. En une vingtaine d’années et neuf albums aussi novateurs qu’intemporels, le tunisien Anouar Brahem s’est imposé en authentique « maître enchanteur » de l’oud. Ce luth traditionnel oriental millénaire transporte dans sa calebasse tout l’héritage musical du monde arabe. À la tête d’un tout nouveau quartet, Anouar Brahem revisite dans son dernier album au joli titre Souvenance, toutes les facettes de son univers musical à la fois mélancolique et introspectif. Il intègre à sa sensibilité et à son langage instrumental, l’impressionnisme du piano évanescent et coloriste de François Couturier, la sensualité pulsative de la basse électrique de Björn Meyer et le romantisme nordique, brumeux et onirique de la clarinette basse de Klaus Gesing. Un rendez‑vous musical à la fois hypnotique et d’une grande force dramatique, trait d’union entre l’Orient et l’Occident.
Anouar Brahem أنور براهم Jul 20, 2016
"Déjà La Nuit" by Anouar Brahem أنور براهم from the Album "Le Pas du Chat Noir" - ECM records Anouar Brahem, oud François Couturier, piano